LES RÉSIDENCES DE TERRITOIRES :

En soutien à la création artistique   

En invitant des artistes et associations partenaires à créer des œuvres participatives, en lien avec le territoire et ses habitants, ADEMASS entend encourager la création autour des questions de diversité culturelle et de migration. Elle souhaite également ancrer la création dans le réel et l’enrichir en tissant des liens entre un artiste/ une compagnie et un territoire, ses acteurs et forces vives, son identité et ses problématiques.

Résidences.PNG

Ce volet est une occasion supplémentaire de construire des ponts entre le public et la création artistique, entre la pratique professionnelle et la pratique amateur, et donner l'opportunité aux habitants d'évoluer vers un statut d'acteur en prenant part à un processus de création.

 

La création de nouveaux contenus artistiques, ludiques et citoyens viendra par ailleurs enrichir la programmation du festival en juin.

EDITION  2022 :

 

- "Je suis nombreuxses" / Cirque-danse, avec la Cie Salvaje
Comment se vivent les identités multiples à l'échelle du quartier Figuerolles, et comment en déconstruire les stéréotypes? Comment se vit la pratique de la boxe au féminin à la Cité Gély?
Trapèziste et acro-danseur.se, Lé Henry Serebriyakov, accompagné.e par sa collègue Julie Bertho de la Cie Salvaje, iront à la rencontre des habitant.e.s du quartier. Avec leurs micros, portique de cirque et gants de boxe, iels partageront leur passion et échangeront sur les représentations de genre et les questionnements liés à l'identité corporelle et culturelle.

- "Autour du Camp des Sygnes" / Signadanse, avec Jos Pujol et la Cie Singulier Pluriel
Avec la Cie Singulier Pluriel, Jos Pujol développe une démarche artistique conjuguant danse contemporaine et langue des signes, en direction d'une forme dansée singulière et poétique qu'elle nomme signadanse. Dans la continuité de sa pièce "Le Camp des Sygnes", traitant de l'incarcération de trois femmes dans un camp d'internement au moment de l'exode des réfugiés espagnols en 1939, elle s'associe cette année avec ADEMASS pour créer des parcours artistiques et culturels autour de la question de l'exil. Intervenant avec des groupes de femmes et de jeunes, leur participation sera présentée lors de la la Grande Parade Métèque.